Toux allergique – causes et effets sur la santé

Toux allergique – causes et effets sur la santé

Toux allergique – causes et effets sur la santé

éruption allergique
allergie aux acariens

Reconnaître les réactions allergiques et les allergies

Les allergies touchent des millions de personnes dans le monde, quel que soit leur âge, et constituent l’une des maladies chroniques les plus répandues. Par essence, une réaction allergique se produit lorsque le système immunitaire d’un individu réagit à des éléments de l’environnement qui sont sans danger pour la majorité des individus. Ces éléments sont appelés allergènes et peuvent inclure les acariens, les spores de moisissures, le pollen, les squames d’animaux et certains aliments. Les symptômes des réponses allergiques résultent du fait que le système immunitaire confond ces composés avec des éléments nocifs et libère des anticorps pour combattre les allergènes.

symptôme allergique
symptôme allergique

Lorsque le système immunitaire est sensibilisé pour la première fois à un allergène, le processus s’enclenche. Cela signifie qu’en réponse à des substances chimiques qu’il juge dangereuses, le corps commence à produire certains anticorps. Ces anticorps incitent le système immunitaire à produire de l’histamine et d’autres substances chimiques lorsque la personne entre à nouveau en contact avec l’allergène, ce qui entraîne les symptômes d’une réaction allergique. Les démangeaisons, les gonflements et les rougeurs qui accompagnent souvent les réponses allergiques sont provoqués par l’histamine. Par exemple, l’histamine peut entraîner un écoulement nasal ou un nez bouché, des éternuements et des démangeaisons chez une personne souffrant de rhinite allergique.

toux allergique
symptômes d’allergie

La grande diversité des réactions aux allergènes est une caractéristique intéressante des allergies. Alors que certaines personnes ne présentent que des symptômes mineurs, à peine perceptibles, d’autres peuvent avoir des réactions graves, potentiellement mortelles, comme l’anaphylaxie. Le paysage immunologique distinct de l’organisme, l’exposition à l’environnement et les facteurs génétiques peuvent tous être responsables de cette hétérogénéité.

En ce qui concerne la toux allergique, le principe de fonctionnement est un peu différent. La toux allergique est un mécanisme de défense utilisé pour éliminer les allergènes et les irritants du système respiratoire. Cependant, lorsqu’une toux persiste dans le temps, elle est le signe d’une réaction allergique prolongée, au cours de laquelle le système respiratoire lutte contre des dangers imaginaires. Cette lutte permanente interfère non seulement avec le fonctionnement quotidien mais, si elle est ignorée, peut entraîner des problèmes de santé plus graves.

Les réactions allergiques sont fortement influencées par les variables environnementales. Par exemple, les changements saisonniers peuvent avoir un effet majeur sur les personnes sensibles aux spores de moisissures ou au pollen, provoquant le « rhume des foins » ou la rhinite allergique saisonnière. Les acariens et les phanères de chat sont deux exemples d’allergènes intérieurs qui peuvent provoquer des symptômes tout au long de l’année. Il est essentiel de comprendre ces déclencheurs afin de contrôler les réactions allergiques et d’améliorer la qualité de vie des personnes concernées.

scientifiques en laboratoire
scientifiques en laboratoire

Causes de la toux allergique

Lorsque le système immunitaire perçoit à tort des substances chimiques inoffensives comme des dangers, il peut en résulter une toux allergique. Ce type de toux est une tentative d’éliminer ces toxines du système respiratoire en guise de stratégie de protection. Bien que les causes de la toux allergique soient multiples, les allergènes présents dans notre environnement quotidien en sont les principaux responsables.

Par exemple, les acariens sont une cause fréquente de toux d’allergie chez de nombreuses personnes. Ces organismes microscopiques aiment les environnements chauds et humides, ce qui fait de nos lits, tapis et meubles rembourrés des endroits parfaits pour eux. Les déchets produits par les acariens peuvent provoquer une réaction du système immunitaire lorsqu’ils sont respirés, ce qui entraîne des symptômes tels que la toux pour dégager les voies respiratoires.

Le pollen, produit par les herbes, les mauvaises herbes et les arbres, est un autre facteur déclenchant important. C’est particulièrement vrai au printemps et en été, lorsque les plantes fleurissent. L’inhalation de ces minuscules particules peut déclencher une réponse immunologique chez les personnes allergiques au pollen, ce qui entraîne une toux souvent accompagnée d’éternuements et d’un écoulement nasal.

scientifiques en laboratoire
scientifiques en laboratoire

La toux allergique peut également être provoquée par les squames des animaux de compagnie, c’est-à-dire les pellicules microscopiques que les chats, les chiens et autres compagnons à poils ou à plumes perdent. Contrairement à la croyance populaire, ce ne sont pas les poils d’animaux qui sont à l’origine de la réaction allergique, mais bien les squames. Cette réaction peut se manifester immédiatement ou s’aggraver progressivement en cas d’exposition continue à l’allergène.

Les spores de moisissures, à l’intérieur comme à l’extérieur, peuvent provoquer des réactions allergiques. Les espaces humides comme les salles de bains, les cuisines et les sous-sols sont propices au développement des moisissures. Les spores de moisissures peuvent irriter le système respiratoire lorsqu’elles sont respirées, ce qui peut provoquer une toux lorsque le corps tente de se débarrasser des spores.

scientifiques en laboratoire
scientifiques en laboratoire

Effets de la toux allergique sur la santé

Même si la toux allergique peut sembler une petite irritation, si elle n’est pas traitée, elle peut avoir une influence négative importante sur la santé. Au départ, il peut s’agir d’une simple toux gênante. Les réactions allergiques persistantes, cependant, peuvent évoluer vers des problèmes de santé plus importants au fil du temps.

Les troubles du sommeil font partie des premiers effets secondaires de la toux allergique. Une toux fréquente peut avoir un impact négatif important sur la qualité du sommeil, ce qui peut entraîner une fatigue et une diminution des performances cognitives tout au long de la journée. Les performances au travail ou à l’école ainsi que la qualité de vie en général peuvent en être affectées.

Une toux persistante due à une allergie peut également stresser le système respiratoire. La toux répétée sollicite les voies respiratoires et peut les rendre plus sensibles, ce qui les rend plus vulnérables à l’irritation et à l’inflammation. Les personnes qui souffrent déjà de troubles respiratoires peuvent devenir plus vulnérables aux infections et à d’autres conséquences en raison de cette sensibilité accrue des voies respiratoires.

Chez les enfants, l’exposition prolongée aux allergènes, qui se traduit par une toux persistante, peut perturber le développement et le fonctionnement des poumons. Il est essentiel de traiter la toux allergique dès que possible afin d’éviter des problèmes respiratoires à long terme et une limitation de la capacité pulmonaire.

L’inflammation à l’intérieur du corps peut également résulter de la réaction immunologique permanente des allergies. Au fil du temps, cette inflammation peut toucher d’autres systèmes que le système respiratoire, ce qui peut entraîner divers problèmes de santé en plus des symptômes aigus de l’allergie.

Il est important de reconnaître les effets psychologiques significatifs des maladies allergiques à long terme, telles que la toux allergique. Le stress, l’inquiétude et le désengagement social peuvent résulter de la persistance des symptômes, en particulier si la maladie est mal gérée ou mal interprétée par les autres.

déclencheur d'allergie au microscope
déclencheur d’allergie au microscope
allergies graves
démangeaisons, allergie

Conseils pour la prévention et la prise en charge de la toux allergique

Diverses techniques visant à réduire l’exposition aux allergènes et à soulager les symptômes sont utilisées pour gérer et prévenir la toux allergique. En adoptant certains comportements, les personnes peuvent diminuer l’intensité de leur toux allergique ou réduire considérablement le risque d’en développer une.

Réduire l’exposition aux acariens

L’utilisation de housses anti-allergènes sur les matelas, les oreillers et les sommiers peut réduire considérablement l’exposition aux acariens. Les populations d’acariens peuvent être réduites en lavant régulièrement la literie, les rideaux et les peluches à l’eau chaude et en maintenant l’humidité de la maison à moins de 50 %.

Réduire les activités extérieures lorsque le taux de pollen est élevé

Éviter les personnes sensibles au pollen en restant à l’intérieur les jours de vent et de sécheresse ou lorsque le taux de pollen est élevé peut aider à éviter les réactions allergiques. Il est possible d’assainir l’air intérieur en utilisant des purificateurs d’air à filtre HEPA et en fermant les fenêtres pendant la saison pollinique.

Gestion des squames d’animaux domestiques

Bien qu’il ne soit pas nécessaire d’éviter complètement les animaux domestiques pour toutes les personnes souffrant d’allergies, il peut être bénéfique de réduire l’exposition aux phanères. Il peut s’agir de laver souvent les chiens pour réduire la quantité de squames qu’ils perdent, de ne pas laisser les animaux de compagnie s’installer sur les meubles rembourrés et hors des lits, et d’utiliser des purificateurs d’air pour récupérer les squames présentes dans l’air.

Gérer les spores de moisissures

Il est possible d’empêcher le développement des moisissures en utilisant des déshumidificateurs pour réduire l’humidité intérieure, en colmatant les fuites et en veillant à ce que les parties humides de la maison soient suffisamment ventilées. Il est également possible d’empêcher les spores de moisissures de se répandre dans l’air et de provoquer des réactions allergiques en nettoyant régulièrement les rideaux de douche, les fenêtres de la salle de bains, les murs humides et les plantes d’intérieur.

De l’air pur à l’intérieur

Les allergènes peuvent être capturés en utilisant des filtres HEPA dans les systèmes de chauffage et de climatisation. L’utilisation d’un aspirateur équipé d’un filtre HEPA peut contribuer à réduire la quantité d’allergènes présents dans les meubles et les tapis. Vous pouvez également améliorer la qualité de l’air en ne fumant pas à l’intérieur et en utilisant moins souvent des bougies et des feux de bois.

Barrières contre les allergènes

Le port d’un masque lors de l’époussetage et du nettoyage à l’intérieur ou lors de travaux extérieurs comme le jardinage peut aider les personnes très sensibles à éviter de respirer des allergènes.